Brigitte Macron, idole des créateurs de mode : elle a fait mieux qu'Elizabeth II !

Mieux qu'un showroom. Ce lundi 24 février, alors que s'ouvrait la fashion week parisienne et que venaient de défiler les premières silhouettes de prêt-à-porter féminin automne-hiver 2020-2021, Brigitte et Emmanuel Macron ont reçu plus de 150 acteurs de l'industrie de la mode, dans la salle des fêtes de l'Elysée. Très élégante dans un fourreau blanc Louis Vuitton, la Première dame ne les avait pas invités pour des essayages, mais pour un dîner rappelant l'attractivité de Paris pour les créateurs étrangers. Il s'agissait en fait d'un second rendez-vous, après une première réception organisée en mars 2018.

Le site fashionnetwork.com en révèle un peu sur le déroulé de la soirée, au cours de laquelle furent servis asperges, coquilles Saint-Jacques et gâteau au chocolat, le tout arrosé de grands crus (Mercurey, Pomerol, Château Gazin, champagne Jacquart cuvée Alpha 2010....). "Alors que vous êtes en train de mettre la touche finale, et que vous subissez sans doute du stress, partageons ce soir quelques instants de détente, d’innocence et d’insouciance", aurait ainsi lancé Emmanuel Macron à ses hôtes sur le point de présenter leurs collections à Paris, malgré "cette période d’angoisse liée au coronavirus."

Très inspiré, et passant sans mal du français à l'anglais, le chef de l'Etat a ensuite insisté sur les notions de dialogue et d'ouverture qu'il maîtrise parfois de façon maladroite : "Votre présence ici ce soir est la plus belle preuve que Paris reste l’un des centres de la jeune création

Retrouvez cet article sur GALA

Laurent Ournac victime d'une grosse arnaque, il met en garde ses fans
Hoshi victime d'homophobie après les Victoires de la musique, elle dévoile les messages d'insultes qu'elle a reçus
Mariés au premier regard : Cyril se confie sur son burn-out pendant le tournage
Emmanuel Macron puni : des saisonniers de la Mongie ont démonté un télésiège dédié à son couple
“Un cauchemar” : pourquoi le staff de Kate Middleton et William redoutent le retour de Meghan et Harry en Angleterre