Brigitte Macron fait sa rentrée sur le thème de l’enfance en danger

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Brigitte Macron à Angoulème.
Brigitte Macron à Angoulème.

Elle s?est emparée du micro, a pivoté d?un demi-tour et a lancé : « C?est le moment de me dire s?il y a des choses à faire et qu?on ne fait pas? » Une invitée surprise? et de marque. S?affranchissant de tout protocole, Brigitte Macron a participé, mercredi 25 août, au débat sur l?enfance en danger animé au tribunal d?Angoulême par le barreau de la Charente et Le Point, dans le cadre du Festival du film francophone qui se poursuit jusqu?à dimanche.

Très à l?aise dans une veste écrue de bonne coupe, le teint encore hâlé par ses vacances au fort de Brégançon, l?épouse du chef de l?État était arrivée quelques heures plus tôt, en catimini, pour participer à la projection en avant-première du nouveau film de Jacques Doillon, CE2, qui traite du harcèlement scolaire dans une école primaire du centre de la France. Le réalisateur participait au débat organisé au palais de justice, dans la grande salle des assises, aux côtés de magistrats, d?avocats, d?une gendarme enquêtrice spécialisée dans la prise en charge des mineurs et de Florence Aubenas, grand reporter au Monde et autrice de L?Inconnu de la Poste (Éditions de l?Olivier) ; ce beau livre relate l?enfance cabossée, le destin tragique mais aussi le génie artistique de l?acteur Gérald Thomassin, héros d?un précédent film de Jacques Doillon, Le Petit Criminel (1990).

Assise dans le public, au premier rang, Brigitte Macron n?a pas manqué une miette des échanges, durant lesquels il fut question tour à tour de la prise [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles