Brigitte Macron, son constat autour du congé pour deuil d’enfant : il y a eu “une erreur”

Les députés LREM proposent de porter le congé pour deuil d'enfant à "quinze jours ouvrés" contre cinq jours actuellement, a annoncé ce mardi 11 février le député Mounir Mahjoubi, dix jours après le tollé suscité par un refus initial d'allonger sa durée. Une décision visiblement approuvée par Brigitte Macron, laquelle n'a pas hésité à aborder le sujet au micro de RTL, ce mardi 11 février.

Selon la Première dame, le gouvernement avait commis une "erreur". "L'erreur est très humaine", commence-t-elle, avant de poursuivre: "Cela montre qu'ils (les députés de la majorité, ndlr) sont très humains. Ils sont très sensibles à cette cause. Parfois, ça m'arrive aussi, je fais mes courriers le soir et je me dis : 'Mais qu'est-ce que tu as écrit ?'. Le recul, ils l'ont et ils ont réagi avec beaucoup d'humanité. Je veux les en remercie", explique l'épouse d'Emmanuel Macron qui sera l'invitée exceptionnelle d'Alba Ventura ce mercredi 12 février au micro de RTL dans la matinale d'Yves Calvi.

Il faut dire que Brigitte Macron fait beaucoup parler d'elle ces derniers jours. Ce lundi 10 février, le journal Libération (en citant Lyon Mag) a révélé que la Première dame figurait parmi les nombreux soutiens de David Kimelfeld, candidat aux élections municipales à Lyon. Sauf que Gérard Collomb, ex-ministre de l'Intérieur, a été investi par LREM dans cette campagne. La direction du cabinet de Brigitte Macron est alors montée au créneau dans les colonnes de Lyon Mag, affirmant que le nom de la Première

Retrouvez cet article sur GALA

Quand le prince William blague en public avec son père Charles : une allusion à Meghan et Harry ?
Meghan Markle, oratrice peu inspirée ? Cette affaire de plagiat qui refait surface
Quand Emmanuel Macron ironise sur sa trahison à François Hollande
Hélène Darroze (Top Chef), maman à 40 ans : elle explique pourquoi elle a pris le temps
Kirk Douglas : ces mots déroutants à son fils Michael Douglas sur son lit de mort