Brigitte Macron « cloîtrée à l’Élysée » : ces menaces qui inquiètent les services de sécurité

·1 min de lecture

Les dernières semaines ont été difficiles pour Brigitte Macron… et les prochaines ne s’annoncent pas moins compliquées. La première dame fait face comme tout le monde à un nouveau confinement. Mais le sien pourrait être encore plus angoissant à en croire les informations du Parisien. Le quotidien s’intéresse ce lundi 2 novembre à l’ancienne professeure de français et à son rôle clé dans l’ouverture des écoles, collèges et lycées. En effet, comme en avril dernier, l’épouse d’Emmanuel Macron a œuvré pour que la jeune génération ne soit pas pénalisée par la nécessité de reconfiner la population. Mais ce n’est pas le seul point qui est abordé par le journal.

En ces temps troublés, une autre menace pèserait sur Brigitte Macron. Récemment déclarée cas contact, l’épouse du chef de l’État a été testée négative au coronavirus. Pourtant elle est toujours « cloîtrée à l’Élysée » et le sera encore pour de nombreuses semaines. Avec le nouveau confinement, l’emploi du temps de la première dame a été « percuté de plein fouet ». Plusieurs de ses apparitions ont été purement et simplement annulées, tout comme le traditionnel week-end à Honfleur pour la Toussaint avec son mari qui est « tombé à l’eau ».

Et si les prochaines semaines de l’ancienne professeure s’annoncent plus sédentaires que jamais, c’est aussi en raison de la menace terroriste. Touchée en plein cœur par l’assassinat de Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie égorgé pour avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo, Brigitte (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Darius Rochebin accusé d’agression sexuelle : découvrez qui le remplace sur LCI
Johnny Depp accusé de violences conjugales : le verdict de son procès contre The Sun est tombé
PHOTO Nagui malade et absent depuis plusieurs jours : un cliché posté par Mélanie Page fait réagir les fans
Elie Semoun : critiqué pour ses prises de position, il pousse un nouveau coup de gueule
Aude (ADP) très inquiète pour sa fille : son coup de gueule contre le gouvernement