Brigitte Macron et le casse-tête de sa garde-robe : "On touche au syndrome Marie-Antoinette"

·1 min de lecture

Louis Vuitton, Balmain, Barbara Bui… Les marques de luxe françaises ont une place de choix dans le dressing de Brigitte Macron. Friandes de griffes tricolores, la Première dame a imposé un style vestimentaire à la fois moderne et structuré, parfois sexy, décrypte Madame Figaro dans une enquête publiée ce vendredi 14 mai, où l'on découvre les détails de la garde-robe de la Première dame. Un sujet épineux et sensible pour l'Élysée, qui se doit de maintenir un équilibre délicat entre l'élégance et la retenue, afin d'éviter le fameux bling bling reproché par certains proches du président à son épouse. Le statut même de Première dame fait l'objet de critiques de la part des Français, très attentifs concernant les finances publiques allouées aux compagnes des chefs de l'État.

Selon le spécialiste du luxe Serge Carreira, les Français ont toujours entretenu "un rapport singulier avec la mode". "Ils en sont fiers et en même temps, lui reprochent sa futilité", explique l'enseignant de Science Po dans les colonnes du Figaro. Le charisme de Brigitte Macron, très attachée à ses robes colorées, ses talons vertigineux et ses pièces (prêtées) de Louis Vuitton, a participé à sa popularité et au regain d'affection des Français pour les Premières dames. Mais gare à l'excès ! "On touche au syndrome Marie-Antoinette et Rose Bertin, ajoute Serge Carreira. Il faut donc veiller à ne pas trop faire étalage de ses tenues et de ses liens privilégiés avec le luxe."

Encensée pour son goût, Brigitte Macron (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Emmanuelle Béart pompette sur un plateau de cinéma : confidences
Martin Blachier « agoni d’insultes » : sa décision radicale
Emmanuel Macron nargué par Albert Dupontel : « Il faudrait mettre ça dans un film! »
Mohammed Ben Salman : huîtres Gillardeau et bœuf wagyu les folies du prince
Loana et sa mère réconciliées : la fin de la brouille