Brigitte Macron aurait été testée positive à la Covid-19 la veille de Noël

·1 min de lecture

Tester, alerter, protéger. Depuis plusieurs mois, la stratégie du gouvernement est très claire en ce qui concerne la progression de l’épidémie en France. Désormais, chaque Français sait l’importance du port du masque et du respect des gestes barrières, afin de freiner l’évolution de la maladie. Mais cela n’empêche pas à la Covid-19 de faire encore des victimes dans l’Hexagone, et même au sein de la sphère politique ! Le 18 décembre dernier, les Français apprenaient qu’Emmanuel Macron avait été testé positif à la Covid-19. Isolé pendant sept jours à la Lanterne, le chef de l’Etat avait donné de ses nouvelles via les réseaux sociaux. S’il avait tenu à se montrer rassurant concernant ses symptômes, Emmanuel Macron les aurait surtout minimisés. “Il a eu de vrais symptômes, un Covid assez rude avec une toux sèche très importante, un gros coup de fatigue. Ça l'a vraiment atteint, surtout au cours du week-end”, indiquait un de ses ministres auprès du Parisien le 24 décembre dernier.

Evidemment, l’entourage du président avait dû se placer en quarantaine également, à commencer par son épouse Brigitte Macron. Ce samedi 9 janvier, Europe 1 rapporte que la Première dame aurait été testée positive à la Covid-19 le 24 décembre dernier. La maman de Tiphaine Auzière aurait fait un test la veille de Noël qui se serait révélé positif. Toujours selon des informations d’Europe 1, Brigitte Macron n’aurait pas présenté de symptômes graves. De quoi convaincre Emmanuel Macron et son épouse de passer les (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Kate Middleton : qui sont les hommes de sa vie ?
"Escobar : l’héritage maudit" : le doc événement à ne pas manquer sur RMC Story (VIDEO)
Le prince Ernst-August de Hanovre, époux de Caroline de Monaco, risque trois ans de prison
Les reines de la route (6ter) : pourquoi il ne faut pas louper cette série documentaire étonnante !
Philippe Etchebest évoque la situation des restaurateurs et plaide en faveur de la vaccination