Brigitte Macron : cette attention inédite qu'elle a eue pour Elizabeth II au lendemain de la disparition du prince Philip

·1 min de lecture

Les obsèques du Prince Philip ont eu lieu le 17 avril dernier. C'est en comité restreint, crise sanitaire oblige, que les funérailles de l'époux d'Elizabeth II se sont déroulées. Seules 30 personnes - dont la liste a été dévoilée - ont pu y assister. Ainsi, plusieurs membres de la famille royale, des ambassadeurs ou encore des chefs d’État manquaient à l'appel. Le prince Albert II de Monaco figurait notamment dans la liste de ces nombreux absents. Il a donc choisi de rendre hommage au Duc d'Edimbourg depuis Facebook en publiant une série de photos du défunt accompagnées d'un texte explicatif. Emmanuel Macron avait, lui, publié un message de condoléances en anglais adressé à la reine, depuis son compte Twitter. "Je souhaite exprimer mes sincères condoléances à Sa Majesté la Reine Elizabeth, à la famille royale et au peuple britannique à l'occasion du décès de Son Altesse Royale le Prince Philip, qui a mené une vie exemplaire caractérisée par la bravoure, le sens du devoir et l'engagement envers les jeunes et l'environnement", avait-il ainsi posté.

D'après une information publiée par nos confrères de Gala, le couple présidentiel ne s'est pas contenté de ce message virtuel. Brigitte et Emmanuel Macron ont eu une attention supplémentaire pour la reine qui a fêté hier, 21 avril, ses 95 ans. Ils ont cosigné une lettre de condoléances adressée à Elisabeth II. C'est le cabinet de la Première dame qui l'a confirmé au magazine. Il s'agit d'une initiative inédite pour le chef de l'Etat et (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Alice Dona se confie sur les infidélités de Laurent Boyer : "Un homme, ça craque... Il n'y a rien à faire" (VIDEO)
Elisabeth Bost se confie sur son fils Jean, né de ses amours avec Jean-Luc Delarue : "J’avais besoin de trouver des modèles pour mon fils orphelin"
Nicolas Hulot : ses confidences bouleversantes sur le suicide de son frère Gonzague
Elie Semoun : très marqué enfant par la disparition de sa mère Denise, il explique pourquoi ses histoires d'amour finissent mal
Enervé par les commentaires complotistes autour de la Covid, Moundir publie une photo choc sur son lit d'hôpital : "je ne devrais pas la mettre, mais tant pis" (PHOTO)