Brigitte Bardot "scandalisée" : elle pousse un nouveau coup de gueule

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est un combat qu'elle ne cessera jamais de mener. A 86 ans, Brigitte Bardot prouve qu'elle garde la même énergie pour dénoncer la maltraitance animale : après son clash avec Robert Ménard, sur fond de corrida, l'icône du cinéma s'en prend à Corinne Orzechowski, la préfète de l'Oise, ce mercredi 18 août. La raison : un arrêté prévoit l'abattage de 3.000 renards d'ici mars 2022, pour réguler leur population et réduire le risque sanitaire.

"Scandalisée" par l'organisation d'un "massacre", BB dénonce les arguments de la préfète. "Ces animaux sont une richesse pour la biodiversité et de précieux alliés pour les agriculteurs, votre arrêté assassin n’est qu’une soumission au lobby de la chasse, écrit l'ex-actrice, dont la fondation pourrait saisir la justice. Parler de risques sanitaires est ridicule, l'échinococcose alvéolaire n’est pas une menace pour l’homme et peut être transmise par un autre canidé… le chien. Par mesure de précaution et par cohérence, irez-vous jusqu’à ordonner l’abattage de 100.000 chiens dans l’Oise ? (...) La Terre ne connait qu’une espèce nuisible et destructrice, c’est la nôtre !"

Un coup de gueule de plus dans un été mouvementé pour Brigitte Bardot. Ces dernières semaines, elle a déjà été condamnée pour injure envers le patron de la Fédération nationale des chasseurs et s'est pris le bec avec le maire de Béziers Robert Ménard après des affiches dénonçant la corrida, un "spectacle garanti avec souffrance animale".

Pour répondre aux accusations de la fondation (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Il va lui demander de rester aux fourneaux ?" : Yannick Jadot épinglé pour ses propos sur Anne Hidalgo
Alyssa Milano dans un accident : son oncle fait une crise cardiaque au volant
Elizabeth II "piquante" avec Kate Middleton : ce reproche qu'elle lui a fait
Emmanuel Macron « tiraillé » : le président face à un mur
William hors de lui à cause de Meghan Markle : ce jour où il a "jeté Harry hors du palais"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles