Brigitte Bardot rend hommage à Jean-Paul Belmondo: "je pense à lui, je l'aimais"

·1 min de lecture
Jean-Paul Belmondo avec Brigitte Bardot et Jean-Pierre Cassel au Gala des artistes, en 1970. - AFP
Jean-Paul Belmondo avec Brigitte Bardot et Jean-Pierre Cassel au Gala des artistes, en 1970. - AFP

Brigitte Bardot a rendu hommage ce mardi à Jean-Paul Belmondo, disparu le 6 septembre à l'âge de 88 ans. "Je pense à lui, je l'aimais", a écrit l'actrice de 86 ans.

"J'ai un gros chagrin comme sa chienne Chipie qui fut sa dernière et si fidèle compagne. Je pense à lui, je l'aimais. Il me manque et je n'ai plus envie d'en parler, les grandes douleurs sont muettes", a-t-elle écrit dans un communiqué transmis à l'AFP par sa fondation.

"Seule Brigitte Bardot a échappé à mon pouvoir de séduction"

Jean-Paul Belmondo a évoqué leur relation dans son autobiographie Milles vies valent mieux qu'une, racontant avec humour: "Seule Brigitte Bardot a échappé, malgré de très convain­cants et torrides essais ensemble, à mon pouvoir de séduc­tion."

https://www.youtube.com/embed/uw1tlnLaCss?rel=0

Les acteurs avaient passé des essais pour le film La Vérité, d'Henri-Georges Clouzot, en 1960. C'est finalement Samy Frey qui aura le rôle. Les acteurs ont partagé l'affiche dans Amours célèbres en 1961, dans lequel jouait également un certain... Alain Delon.

Brigitte Bardot est inoubliable dans Le Mépris, de Jean-Luc Godard, qui a lancé la carrière de Jean-Paul Belmondo trois ans auparavant, en 1960 avec A bout de souffle. L'acteur retrouvera le réalisateur dans Une femme est une femme, et Pierrot le fou en 1965.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles