Brigitte Autran du Comité scientifique veut le retour du masque dans les transports

Brigitte Autran, la présidente du nouveau Conseil scientifique, encourage le port du masque dans les transports.
via Associated Press Brigitte Autran, la présidente du nouveau Conseil scientifique, encourage le port du masque dans les transports.

via Associated Press

Brigitte Autran, la présidente du nouveau Conseil scientifique, encourage le port du masque dans les transports.

COVID-19 - On en était débarrassé dans les transports depuis le 16 mai. Les masques vont-ils faire leur grand retour dans les bus, trains ou taxis ? C’est en tout cas ce que conseille Brigitte Autran, la présidente du nouveau Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars), ce vendredi 30 septembre sur France Info.

Celle qui préside depuis ce jeudi l’organe successeur du Conseil scientifique remarque que la huitième vague de Covid a bien démarré, mais « elle ne nous inquiète pas ». « Il n’y a pas de spectre d’un méchant variant qui vient à l’horizon », a encore rassuré l’immunologue.

Une nouvelle campagne de vaccination commence lundi

Pas d’inquiétude peut-être, mais la présidente du Covars se veut toutefois prudente et recommande de « recommencer à porter les masques dans les transports en commun, et dans tous les endroits peuplés ». « Il faut que ça devienne un geste civique », a-t-elle martelé. Le ministre de la Santé Français Braun a lui aussi invité la semaine dernière les Français à porter le masque dans les transports, même si aucune mesure contraignante n’est pour l’instant sur la table.

Depuis trois semaines, la circulation du virus reprend de plus belle. Tous les indicateurs du Covid à l’hôpital sont en hausse, rapporte le point épidémiologique de Santé Publique France du 29 septembre. Les hospitalisations quotidiennes augmentent de 54 % et les admissions en soins critiques de 31 %.

Une nouvelle campagne de vaccination commence lundi 3 octobre, notamment avec des vaccins bivalents. Ces vaccins nouvelle génération à ARN messager sont développés par Pfizer/BioNTech et Moderna. Seuls « les personnes fragiles, les plus de 60 ans, les professionnels de santé et les personnes qui sont en contact avec les personnes fragiles » seront éligibles à partir de 3 mois après leur dernier rappel. Brigitte Autran assure que ces nouveaux vaccins bivalents « vont permettre de mieux limiter l’infection et la transmission ».

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi