Brigestone : le site de Béthune va fermer

Jeudi 12 novembre à Béthune (Pas-de-Calais), la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher a annoncé la fermeture du site de Bridgestone. "Nous serons là aux côtés des salariés pour trouver les meilleures solutions possibles", a-t-elle déclaré. Le plan proposé par Bercy pour maintenir l'activité de pneumatique a été rejeté par le géant japonais, qui ne souhaite plus investir sur le site. Depuis l'annonce de la fermeture de l'usine en septembre dernier, les 863 salariés ne se faisaient plus trop d'illusions. Trois scénarios pour sauver le site Trois scénarios sont à l'étude pour sauver le site. "Le premier, ce serait de trouver un repreneur pour continuer l'activité caoutchouc et pneumatique", rapporte la journaliste Alice Rougerie en duplex de Béthune. Quatre repreneurs se seraient montrés intéressés, "mais ce soir, rien n'est signé". Le deuxième serait de "changer complètement le secteur d'activité". Enfin, le troisième est "une fermeture sèche de l'usine", conclut la journaliste. Sans solution, le site devra fermer ses portes au plus tard le 2 mai 2021.