Brian May, le guitariste de Queen, confie avoir frôlé la mort à la suite d'une crise cardiaque il y a quelques jours

Annie Yanbekian

Brian May a été victime d'une crise cardiaque dont les conséquences auraient pu lui être fatales, a-t-il expliqué dans une vidéo "un peu plus intime" que d'habitude, postée sur Instagram dans la nuit de dimanche à lundi. Au milieu d'une période difficile consécutive à des douleurs aiguës dans le bas du dos, les médecins lui ont diagnostiqué une "petite crise cardiaque", avec trois artères bouchées pour lesquelles des stents ont été posés.

D'un incident anodin à l'alerte cardiaque

Tout a commencé il y a quelques jours, courant mai, par un incident anodin, un petit accident de jardinage qui lui a occasionné une déchirure des muscles fessiers. Après une consultation et une IRM, Brian May a été renvoyé chez lui. Il a pris acte, au passage, de certaines réactions amusées, sur les réseaux, du fait de la localisation de son pépin de santé. Mais au cours des sept jours qui ont suivi, le musicien et astrophysicien a enduré d'horribles douleurs, bien trop intenses pour une simple déchirure musculaire, avec "l'impression que quelqu'un mettait un tournevis dans [son] dos". De retour à l'hôpital pour une nouvelle IRM, il a découvert qu'il souffrait d'une "sévère" compression du nerf sciatique pour laquelle il a enfin reçu les soins adéquats. Mais ses soucis ne se sont pas arrêtés là.

"Le reste de l'histoire est un peu plus bizarre, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi