Brexit. Universités britanniques : des frais jusqu’à trois fois plus élevés pour les étudiants européens

·1 min de lecture

Dès la rentrée d’automne, les étudiants originaires des pays de l’Union européenne qui veulent suivre un cursus dans une université britannique vont payer le prix fort.

Les étudiants européens n’échapperont aux conséquences du Brexit. Dès la rentrée d’automne, ceux qui s’inscriront pour la première fois dans un quart des établissements d’enseignement supérieur britanniques devront payer en moyenne plus de 18 500 livres [21 500 euros] pour l’année – soit au moins le double des frais facturés antérieurement, précise le Times Higher Education.

Même chose au niveau du master : dans un tiers des universités britanniques, les frais seront multipliés par deux par rapport à l’année 2020-2021 pour les étudiants originaires d’un pays membre de l’Union européenne.

À lire aussi: Classement. Oxford et Cambridge plus fortes que les universités américaines

C’est dans les universités du “Golden Triangle” (le “triangle d’or” formé par les six universités britanniques les plus élitistes situées à Cambridge, Londres et Oxford) que les frais de scolarité seront les plus élevés : au King’s College de Londres (KCL) comme à l’université d’Oxford l’année sera facturée 34 000 livres en moyenne contre 25 000 livres au maximum dans d’autres universités britanniques moins prestigieuses.

Une politique doublement dissuasive

Le magazine constate :

Cela représente une énorme augmentation pour les étudiants européens de premier et de troisième cycle. L’année dernière, ils avaient payé le même montant que les étudiants britanniques, soit 9 250 livres en licence et 9 000 livres en moyenne en master.”

En outre, à partir de cet automne, ils n’auront plus accès aux prêts du gouvernement britannique pour payer leurs frais de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles