Brexit: Tusk appelle à la maîtrise des émotions

Les négociations sur le Brexit sont déjà très difficiles et deviendront "impossibles" si on donne libre cours à ses émotions, a déclaré jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk (photo). "Ces négociations sont assez difficiles en elles-mêmes. Si nous commençons à nous disputer avant même qu'elles ne commencent, elles deviendront impossibles", a-t-il dit. /Photo prise le 6 avril 2017/REUTERS/Hannah McKay

BRUXELLES (Reuters) - Les négociations sur le Brexit sont déjà très difficiles et deviendront "impossibles" si on donne libre cours à ses émotions, a déclaré jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk.

"Ces négociations sont assez difficiles en elles-mêmes. Si nous commençons à nous disputer avant même qu'elles ne commencent, elles deviendront impossibles", a-t-il dit dans une déclaration lue à l'issue d'une rencontre avec la Première ministre norvégienne Erna Solberg.

"Les enjeux sont trop élevés pour laisser nos émotions échapper à tout contrôle. Parce que ce qui est en jeu, ce sont les vies quotidiennes et les intérêts de millions de gens de part et d'autre de la Manche", a-t-il ajouté, prônant au contraire la discrétion, la modération, le respect mutuel et un maximum de bonne volonté.

A la mi-journée, le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a dit n'avoir aucune opinion sur les accusations de Theresa May, qui a reproché mercredi aux Européens de chercher à influencer l'issue des élections législatives anticipées du 8 juin en Grande-Bretagne.

(Francesco Guarascio et Philip Blenkinsop; Henri-Pierre André pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages