Brexit : le temps presse pour trouver un accord

Vendredi 18 décembre, aucun accord n'avait été trouvé entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne dans le cadre du Brexit. "C'est très problématique. Il y avait une première échéance qui avait été fixée, il fallait terminer dimanche dernier. Le Parlement européen a cette fois fixé une nouvelle échéance : ce dimanche (20 décembre)", détaille Patrick-Martin Genier, spécialiste de l'Europe et enseignant à Sciences Po, dans le journal de 23 Heures de franceinfo. "Soit il y a un accord d'ici demain soir, soit il n'y a pas d'accord" "Si un accord est conclu, il doit nécessairement être ratifié par le Parlement européen et ça va être extrêmement difficile pour lui d'étudier des centaines de pages. Donc soit il y a un accord d'ici demain soir, c'est-à-dire dans les heures qui suivent, soit il n'y a pas d'accord et ce sera un 'no-deal'", ajoute Patrick-Martin Genier. Vendredi, Michel Barnier négociateur européen sur le Brexit, avait indiqué qu'il n'y avait "d'accord sur rien tant qu'il n'y avait pas d'accord sur tout".