Brexit : le Royaume-Uni va "être isolé", les relations avec l'Europe "seront difficiles", s'inquiètent des députés français

franceinfo
·1 min de lecture

À moins d'une semaine de la mise en oeuvre concrète du Brexit et deux jours après la signature d'un accord sur les futures relations commerciales entre l'Union européenne et le gouvernement britannique, l'eurodéputée et vice-présidente d'Agir, Fabienne Keller, estime samedi 26 décembre, sur franceinfo, qu'après ce "fait historique", il est maintenant "fondamental de garder une relation amicale" avec le Royaume-Uni qui "va être isolé". "Aucun État membre n'avait jamais souhaité quitter l'Union. Jusque-là, elle était uniquement attractive", note-t-elle.

"C'est très dommage" que les Britanniques quittent le programme Erasmus

Le Royaume-Uni va "rester lui même, avec ses 50 millions d'habitants, là où nous, nous sommes 400 millions d'habitants, un marché intérieur considérable, une capacité et une volonté de s'épauler", constate Fabienne Keller. L'eurodéputée ne pense pas que le Brexit puisse engendrer de nouveaux départs de membres de l'Union européenne.

L'économie britannique va plutôt un peu moins bien que celle des autres pays de l'Union.

Fabienne Keller

à franceinfo

Fabienne Keller affirme que le Parlement européen donnera son avis sur le texte "tel qu'il est" mais elle estime qu'"il est utile qu'il regarde les conséquences concrètes et demande des éclaircissements sur tel ou tel point, ou que cela ouvre des discussions complémentaires pour des détails de mise en œuvre". Certains détails de l'accord sur les relations commerciales (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi