Brexit : le Royaume-Uni ouvre une nouvelle page de son histoire

Source AFP
·1 min de lecture
Londres quitte le marché unique sans aucun mot d'au revoir de la part de l'UE : à Bruxelles, aucun des dirigeants des institutions européennes ne s'est exprimé dans les heures suivant la rupture. (illustration)

Après 47 ans d'orageuse intégration européenne et quatre ans et demi de rebondissements suivant le référendum de 2016, c'est l'aboutissement du Brexit.

Après avoir parachevé sa rupture avec l'Union européenne, le Royaume-Uni ouvre vendredi une nouvelle page de son histoire pleine d'inconnues pour un pays profondément divisé et durement touché par la pandémie de nouveau coronavirus.

À minuit (heure française), sans la moindre effusion au sein d'une population massivement confinée, le pays a cessé d'appliquer les règles de l'Union européenne, quittant le marché unique et l'union douanière.

Après 47 ans d'orageuse intégration européenne et après quatre ans et demi de rebondissements suivant le référendum de 2016, c'est l'aboutissement du Brexit, officiel depuis le 31 janvier mais aux effets repoussés par une période transitoire destinée à amortir le choc.

Lire aussi Brexit : les mirages de la souveraineté britannique

« Une année d'espoir »

Dans un éditorial publié dans le Daily Telegraph, le Premier ministre Boris Johnson, grand artisan du Brexit, assure que 2021 sera « une année de changement et d'espoir », vantant l'accord de libre-échange conclu avant Noël avec Bruxelles.

« Pour nous, cela signifie la fin des querelles rancunières sur l'Europe qui ont empoisonné notre politique depuis si longtemps », plaide-t-il. « Pour nos amis, cela ne veut certainement pas dire qu'ils nous ont perdus, et encore moins notre appétit pour leurs Maseratis ou leur gewurztraminer ».

Le sémillant « BoJo » a fait miroiter à ses compatriotes une nouvelle ère pleine de promesses et une place renforcée dans le monde de champion du libre [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :