Brexit : le Royaume-Uni et l’UE dans une impasse sur l’Irlande du Nord ?

·1 min de lecture

Le torchon brule entre Londres et Bruxelles dans l'épineux dossier de l'Irlande du Nord. Alors que l'UE reste droite dans ses bottes, le Premier ministre britannique Boris Johnson a insisté sur ses exigences, la pressant d'étudier "sérieusement" ses propositions pour renégocier les dispositions post-Brexit. Lors d'un appel avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le chef du gouvernement conservateur a jugé que le protocole nord-irlandais régissant les échanges avec la province britannique n'étaient "pas viables" et "a exhorté l'UE à examiner sérieusement les propositions" formulées par son gouvernement mercredi, a indiqué Downing Street dans un communiqué.

De son côté, Mme von der Leyen a assuré que l'UE se montrerait "créative et flexible dans le cadre du protocole". "Mais nous ne le renégocierons pas", a-t-elle averti sur Twitter. Pour éviter le retour d'une frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, le protocole nord-irlandais âprement négocié dans le cadre du Brexit crée de fait une frontière douanière entre la province britannique, qui bénéficie toujours du marché unique européen, et l'île de Grande-Bretagne. Cela perturbe les approvisionnements du territoire et sème la colère dans la communauté unioniste attachée au maintien au sein du Royaume-Uni.

>> A lire aussi - Brexit : le protocole sur l’Irlande du Nord est légal, assène la Haute Cour de Belfast

Mercredi, le gouvernement britannique a demandé "un changement significatif (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces départements où les habitants ont payé le plus d’amendes durant le confinement
Covid-19 : supermarchés, transports, police… L'économie du Royaume-Uni paralysée par une flambée de cas contacts ?
Pass sanitaire dans le train : on connaît la date des premiers contrôles
Avangard, Kinjal, Zircon… la Russie fait la course en tête sur les missiles hypersoniques
Gaz : les opposants à Joe Biden dénoncent un "cadeau" à Vladimir Poutine lui permettant de "faire du chantage énergétique" à l'Europe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles