Brexit : le Royaume-Uni et l’UE à couteaux tirés sur l’Irlande du Nord

·1 min de lecture

Le Royaume-Uni et l'UE sont en plein bras de fer sur la très sensible question des contrôles de marchandises en Irlande du Nord. Les procédures engagées par Bruxelles à l'encontre de Londres, que la Commission européenne accuse d'avoir violé le protocole irlandais contenu dans l'accord de retrait signé fin 2019, "se poursuivront aussi longtemps que nécessaire", a indiqué le vice-président de la Commission Maros Sefcovic, au lendemain d'un dîner à Bruxelles avec David Frost, chargé au sein du gouvernement britannique des relations avec l'Union européenne.

L'annonce par Londres de façon unilatérale d'un report jusqu'au 1er octobre des contrôles visant les produits agro-alimentaires arrivant de Grande-Bretagne en Irlande du Nord a suscité la colère de Bruxelles. Mais cette question des contrôles est liée aux violences en Irlande du Nord, et Londres et Bruxelles sont d'accord pour "intensifier les contacts à tous les niveaux dans les prochaines semaines", selon le communiqué du gouvernement britannique. Notamment avec les représentants des entreprises et de la société civile en Irlande du Nord.

>> A lire aussi - Brexit : le Royaume-Uni a très bien négocié l’accord !

"Un certain nombre de questions difficiles restent à régler", note Londres. Les deux parties ont réaffirmé leur attachement au respect de l'accord du Vendredi Saint de 1998 qui a mis fin aux trois décennies de "Troubles" dans la province britannique. Londres a insisté sur l'importance de faire en sorte que "le quotidien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un deuxième trésor découvert dans une maison du Jura
À Vincennes, l’élu écologiste s’inquiète de la pollution des bateaux... à voile
Les syndics de copropriété pointés du doigt, où sont les centres de vaccination Covidliste ? Le flash éco du jour
Terrasses et musées : vers une réouverture territorialisée ?
Arnaques par message : le gouvernement met en garde