Brexit : le Royaume-Uni abandonne le permis d’accès pour les routiers

·1 min de lecture

Nouveau signe de normalisation, sur le front du Brexit. Les chauffeurs routiers peuvent désormais traverser le Kent (sud-est de l'Angleterre) sans permis d'accès, annonce le Royaume-Uni, qui abandonne cette mesure mise en place pour éviter les engorgements du Brexit suite à la fin de la période de transition. Le ministère des Transports justifie cette décision appliquée à partir de mardi compte tenu d'un retour à la normale des échanges entre le Royaume-Uni et le continent. De même, la barrière mobile pour fluidifier le trafic sur l'autoroute M20 qui traverse le Kent vers la côte sera enlevée samedi.

Ces mesures avaient été introduites dans cette région afin d'éviter des embouteillages monstres qui auraient pu être provoqués par les perturbations liées à la sortie effective de l'UE le 1er janvier. Le ministère assure que le permis d'accès au Kent a été "décisif pour éviter des retards à la frontière", en permettant aux chauffeurs d'arriver à Douvres avec les bons document. Grâce à l'abandon du permis, les transporteurs routiers auront désormais moins de démarches à effectuer, ce qui devrait faciliter les échanges commerciaux avec l'UE.

>> A lire aussi - Brexit : le Royaume-Uni a très bien négocié l’accord !

Les exportations de biens du Royaume-Uni vers le continent ont rebondi de 46,6% en février sur un mois. Elles ont grimpé de 3,7 milliards de livres, loin toutefois de compenser la baisse de 5,7 milliards enregistrée en janvier du fait de la sortie effective de l'UE.

Il s'agissait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Découvrez le Khabarovsk, ce sous-marin russe lanceur de torpilles nucléaires
Italie : la recette de Mario Draghi pour relancer l’économie
Brune Poirson chez Accor : le feu vert “avec réserves” du gendarme de la transparence
Le Canada accuse un déficit budgétaire abyssal, plan de relance pharaonique
Fake news : comment les théories du complot fragilisent notre économie