Brexit : "Pas de raisons d'être optimistes" sur un accord avec Londres, selon Barnier

LExpress.fr
Si aucun accord n'est trouvé les 17 et 18 octobre prochains, le négociateur de l'UE n'exclut pas un nouveau report du Brexit.

Le négociateur de l'UE Michel Barnier a déclaré ce jeudi n'avoir "pas de raisons d'être optimiste" sur les chances de parvenir avant la mi-octobre à un accord avec Londres pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE. 

"Nous n'avons pas de raisons d'être optimistes" sur les chances de parvenir à un accord avant le sommet européen organisé les 17 et 18 octobre, a-t-il averti dans sa déclaration devant les chefs des groupes politiques du Parlement européen, communiquée à la presse. 

LIRE AUSSI >> Brexit: "J'en veux beaucoup à Boris Johnson" 

"Je ne peux pas vous dire objectivement si les contacts engagés avec le gouvernement de M. Johnson pourront aboutir à un accord à la mi-octobre", a-t-il précisé. 

Dans l'attente de "propositions concrètes"

"Nous allons voir dans les prochaines semaines si les Britanniques sont en mesure de nous faire des propositions concrètes par écrit, qui soient juridiquement opérationnelles", a-t-il souligné. 

LIRE AUSSI >> Brexit : "Boris Johnson ne veut pas se retrouver dans la situation de Theresa May" 

L'Union européenne devra prendre acte de la situation lors du sommet européen, a-t-il rappelé. "Si nous n'avons pas trouvé d'accord, le Conseil (des chefs d'États et de gouvernements) européen devra en prendre acte et se prononcer sur une éventuelle extension supplémentaire, si elle est demandée", a-t-il précisé. 

La sortie du Royaume-Uni est prévue le 31 octobre, veille de l'entrée en fonction de la nouvelle commission européenne présidée par l'Allemande Ursula von der Leyen. 

Retrouver cet article sur L'Express.fr

Brexit : Boris Johnson "prudemment optimiste" sur la possibilité d'un nouvel accord

Boris Johnson sous la menace de Nigel Farage

Brexit : "Pas de raisons d'être optimistes" sur un accord avec Londres, selon Barnier

Brexit : risques de pénurie de médicaments et de nourriture en cas de sortie sans accord