Brexit : quelles pourraient être les conséquences pour le renseignement et la lutte contre le terrorisme ?

franceinfo
Alors que les députés britanniques ont rejeté mardi l'accord de Brexit proposé par Theresa May, franceinfo a enquêté sur les possibles conséquences d'une sortie de Londres de l'UE sur le renseignement et la lutte contre le terrorisme.

Ils ont dit "non" : les députés britanniques ont rejeté, mardi 12 mars, l'accord négocié par Theresa May avec l'Union européenne pour le Brexit. C'est la seconde fois que la Chambre des communes ne vote pas ce texte. A 17 jours de la date officielle du Brexit, ce vote a accru de façon "significative" le risque d'un Brexit sans accord, a averti l'Union européenne. Quelles pourraient être les conséquences du Brexit en matière de renseignement et de lutte contre le terrorisme ? Franceinfo a mené l'enquête.

Peu de conséquences sur le renseignement

A priori, le Brexit ne devrait pas avoir d'impact sensible sur les échanges de renseignements entre la France et le Royaume-Uni. En effet, le renseignement ne se partage pas à 28 mais à deux : il s'agit d'un échange bilatéral, d'un pays à un autre. Brexit ou pas Brexit, les services français et anglais continueront à s'échanger des informations.

Il y a plusieurs raisons à ce que tout continue comme avant dans ce domaine-là. Tout d'abord, le terrorisme est un ennemi commun aux deux pays. Ensuite, les liens entre services français et anglais remontent à la Seconde Guerre mondiale et sont donc bien plus forts entre Londres et Paris qu'entre Paris et Berlin. Enfin, comme (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi