Brexit : premier tête-à-tête entre Biden et Johnson, une "Charte de l'Atlantique" au programme

·1 min de lecture

La "relation spéciale" entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni va-t-elle reprendre ? Joe Biden et Boris Johnson se rencontrent jeudi pour la première fois en tête-à-tête et espèrent s'accorder sur un nouveau pacte, dans un contexte brouillé par le délicat dossier du Brexit et ses conséquences en Irlande du Nord. Le premier déplacement à l'étranger du président américain doit marquer le "retour" des Etats-Unis après le mandat de Donald Trump, a souligné Joe Biden en arrivant mercredi soir au Royaume-Uni pour une tournée européenne qui l'emmènera du sommet des puissances du G7 à une rencontre avec Vladimir Poutine à Genève.

Il est venu avec la promesse, selon la Maison Blanche, d'un achat "historique" par son pays de 500 millions de doses de vaccins Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 afin d'en faire don à 92 pays défavorisés via le dispositif Covax, "la plus grosse commande et donation de vaccins réalisée par un seul pays".

Signe de l'importance accordée à la relation avec l'allié britannique, il démarre son voyage par une rencontre avec le Premier ministre britannique à Carbis Bay, station balnéaire du Sud-Ouest de l'Angleterre qui accueille à partir de vendredi à dimanche le G7. Les deux dirigeants doivent signer une nouvelle "Charte de l'Atlantique" conçue sur le modèle de la Charte signée par Winston Churchill et Franklin D. Roosevelt il y a 80 ans, pour réaffirmer les "valeurs" partagées et prendre en compte les nouveaux défis comme les cyberattaques ou la crise climatique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Conflit d'intérêts : les eurodéputés réclament une action forte de l'UE contre le premier ministre tchèque
Covid-19 : plusieurs passagers testés positifs sur un bateau de croisière en Méditerranée
2,2 dollars de salaire mensuel, la triste réalité des hôpitaux vénézuéliens
Colombie : chute vertigineuse des exportations de café
Covid-19 : les Etats-Unis vont faire don de 500.000 vaccins aux pays pauvres

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles