Brexit : un premier jour uniquement symbolique à Calais

Vendredi 1er janvier, le Royaume-Uni connaît un Brexit uniquement symbolique. "C'est normal, c'est un jour férié, c'est un weekend, et c'est aussi la fin des vacances de Noël : beaucoup d'entreprises sont encore en ce moment en congé, assure le journaliste Hugo Puffeney, en direct de Calais (Pas-de-Calais). Le vrai test sera la semaine prochaine, mercredi 6 ou jeudi 7 janvier". Habituellement c'est le jour du chassé-croisé des 12 000 camions qui transitent chaque jour au port de Calais.De nombreuses questions en suspens"Il faudra désormais contrôler les camions : vérifier tous leurs documents administratifs, tous leurs documents douaniers, les certificats phytosanitaires, par exemple", reprend le journaliste. Les entreprises sont-elles prêtes ? Les agents seront-ils suffisamment nombreux ? Les Britanniques, de l'autre côté de la Manche, sont-ils eux aussi prêts à gérer la nouvelle frontière ? "Les autorités sont confiantes, mais elles le reconnaissent : même si les accords du Brexit sont enfin en vigueur et qu'ils ont été signés, il reste encore beaucoup d'inquiétudes", conclut Hugo Puffeney.