Brexit : les pêcheurs écossais estiment avoir été "vendus en échange d’un accord" par le Royaume-Uni

franceinfo
·1 min de lecture

À l’heure de larguer les amarres, le cœur n’y est pas. En 2016, l’Écosse avait voté massivement pour rester au sein de l’Union européenne (62%), mais ses pêcheurs, eux, avaient plébiscité le Brexit, à plus de 90%. Ils souhaitaient quitter l’Union européenne et sa politique commune de la pêche dont ils s’estiment les victimes. Ils devraient donc se réjouir, mais pourtant, sur le port de Peterhead, l’un des plus importants du Royaume-Uni, l’humeur n’est pas aux célébrations.

>> Le Brexit, un cauchemar, une chance ? Huit Britanniques confient leurs doutes et leurs espoirs sur la sortie de l’Union européenne

Elle est même aussi morose que le ciel gris qui pèse sur les quelques chalutiers à quai, battus par les vents. Jimmy Buchan responsable de l’association écossaise des produits de la mer en viendrait presque à regretter d’avoir mené ici la campagne pour le "leave".

"Pour les pêcheurs, le Brexit était l’occasion de rééquilibrer un mauvais accord. Mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Alors, à quoi bon quitter l’Union ?"

Jimmy Buchan

à franceinfo

"Nous avons été sacrifiés comme un agneau, peste-t-il. Nous avons été vendus en échange d’un accord pour le Royaume-Uni." La pêche comme monnaie d’échange, c’est le sentiment qui domine à Peterhead, le sentiment d’avoir été abandonnés. Et quand Londres dit que dans cinq ans, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi