Brexit : la pêche, principal point d’achoppement

Alors que les discussions sont en cours entre l’Union européenne et le Royaume-Uni depuis près de onze mois sur le Brexit, le principal sujet de discorde reste la pêche. Ces dernières heures, Boris Johnson, le Premier ministre britannique, et Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, ont beaucoup échangé sur le sujet. Dans les eaux territoriales britanniques, il y a énormément de pêcheurs de l’Union européenne. Une réduction des quotas de pêche "Les Britanniques souhaiteraient que les pêcheurs réduisent drastiquement leurs quotas", précise Jordan Klein, journaliste pour France Télévisions. Londres demanderait une baisse de 35%, tandis que les Européens tableraient plutôt sur une diminution de 25%. Pour les pêcheurs de l’UE, les eaux britanniques représentent autour de 75% de leur récolte annuelle, celle-ci se chiffre à 650 millions d’euros par an.