Brexit : et maintenant, quel avenir pour l'Ecosse et sa soif d'indépendance ?

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Les Ecossais ont assisté, moroses, à la mise en œuvre concrète du Brexit, vendredi 1er janvier. Au moment où le Royaume-Uni a officiellement quitté le marché commun et l'union douanière, bon nombre d'entre eux ont souhaité que ce divorce soit le déclic pour leur indépendance. Et pour cause : 62% des Ecossais se sont prononcés contre la sortie de l'Union européenne lors du référendum du 23 juin 2016.

Dans la soirée du 31 décembre, quelques militants pro-indépendance ont bravé le confinement pour manifester symboliquement sous les fenêtres du Parlement écossais, à Edimbourg, drapeau à la main. Mais leur souhait a-t-il une chance d'aboutir ?

Le Brexit et la crise du Covid-19 sont passés par là

Lors de la précédente consultation citoyenne sur l'indépendance, menée en 2014, 55,3% des Ecossais avaient décidé de rester dans le giron britannique. Mais depuis le vote du Brexit en 2016, la donne a changé. Selon le dernier sondage mené par Savanta ComRes pour le journal The Scotsman, mi-décembre, 58% des Ecossais soutiennent désormais une rupture avec le Royaume-Uni, du jamais-vu. Le Brexit n'est pas la seule raison de cette évolution. Le Covid-19 est aussi passé par là. Début octobre, un sondage réalisé par Ipsos Mori créditait la Première ministre écossaise, l'indépendantiste Nicola Sturgeon, d'un "très fort" soutien du public, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi