Brexit: L'UE prête à entamer le travail sur la transition

Le Conseil européen qui se réunit les 19 et 20 octobre invitera la Grande-Bretagne à revoir son offre concernant la facture de sa sortie de l'Union, si l'on en croit un projet de déclaration. /Photo prise le 12 août 2017/REUTERS/Neil Hall

BRUXELLES (Reuters) - Le Conseil européen qui se réunit les 19 et 20 octobre invitera la Grande-Bretagne à revoir son offre concernant la facture de sa sortie de l'Union, si l'on en croit un projet de déclaration.

Suivant le résultat, l'UE pourrait alors lui proposer d'entamer dès décembre des discussions sur le cadre des futures relations commerciales, dit ce texte.

Les auteurs du document, qui a été transmis jeudi aux Etats membres et dont Reuters a pu prendre connaissance, prônent le lancement immédiat des travaux sur la transition pour avancer aussi vite que possible dans les négociations sur l'avenir des relations entre Londres et Bruxelles.

Il s'agit là d'une concession majeure accordée à la Première ministre britannique, Theresa May.

"Lors de sa prochaine réunion, en décembre, le Conseil européen réévaluera l'état des négociations pour déterminer si des progrès suffisants ont été accomplis", écrivent-ils.

Si tel est le cas, les 27 "adopteront de nouvelles directives liées au cadre de la future relation et de possibles mesures de transition en accord avec les intérêts de l'Union".

"Pour être pleinement prêt à une tel scénario, le Conseil européen invite le Conseil (Art. 50) et le négociateur de l'Union (Michel Barnier) à entamer les discussions internes préparatoires", peut-on lire.

Parlant d'"impasse" sur la question financière au terme de la cinquième session de négociation à Bruxelles, Michel Barnier a annoncé qu'il ne pourrait pas proposer aux chefs d'Etat et de gouvernement de lancer la deuxième phase des discussions, portant sur le futur cadre des relations commerciales.

(Alastair Macdonald, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages