Brexit: l'Irlande allège temporairement ses contrôles douaniers pour favoriser les importations

·1 min de lecture

Un peu moins de 15 jours après le Brexit, certains effets se font sentir en Irlande. Les supermarchés ont un peu de mal à remplir leurs rayons. Sur l’île, on n’en est pas encore à manger du chou à tous les repas, mais il y a une certaine pression sur les chaînes d’approvisionnement.

Avec notre correspondante à Dublin, Émeline Vin

Dans le rayon plats préparés, découpe de volaille ou encore légumes bio, il y a de grands vides. Les supermarchés refusent de parler d’une pression liée au Brexit, mais Paul Kelly, représentant de l’industrie alimentaire, n’est pas dupe.

« Cette dernière semaine, alors que le trafic a recommencé à augmenter, nous avons remarqué un certain degré de perturbations, explique-t-il. Les systèmes douaniers… Ils ne sont pas simples, ça prend du temps, et ils ne pardonnent pas : si vous oubliez un espace entre un chiffre et une lettre, ça ne marche pas… Ce sont des problèmes d’ajustement, mais ils ont quand même été bien sévères. »

Les douanes ont dû alléger les contrôles administratifs, pour encourager les entreprises de bonne foi à continuer de faire venir leurs produits en Irlande. « C’est une solution temporaire que nous avons mise en place pour les entreprises qui ne comprennent pas. Ces entreprises savaient que le Brexit arrivaient, elles se sont préparés mais elles ont sous-estimé les changements que cela induisait, détaille Tom Talbot, directeur des opérations au port de Dublin. Elles pourront utiliser cette solution le temps d’être prêt. En attendant, les biens peuvent continuer d’arriver par les ports. »

Aucune date de fin n’a été annoncée pour cet allègement. Grossistes et douanes appellent toutes les entreprises à se préparer au plus vite.