Brexit : selon Shinzo Abe,"le monde entier" veut éviter le non accord

Au Royaume-Uni, comme dans certaines autres grandes puissances du monde, la menace d'un non accord entre l'Union européenne et les Britanniques fait naître les plus grandes craintes.

C'est en tout cas le message qu'a souhaité envoyer Shinzo Abe, le premier ministre japonais, reçu par Theresa May, son homologue du 10 Downing Street.

"C'est une grande volonté du Japon de développer ce partenariat avec le Royaume-Uni, d'investir plus dans votre pays et de profiter de votre forte croissance économique, a assuré le Japonais. C'est pourquoi nous espérons sincèrement qu'un Brexit sans accord sera évité. C'est en fait le souhait du monde entier."

La Première ministre britannique a pour sa part rappelé sa position : faire passer l'accord proposé par l'Union européenne. "La seule façon d'éviter le non accord est d'en avoir un et de tomber d'accord dessus, s'est-elle justifiée. Et le seul accord sur la table est celui qu'a proposé l'Union européenne."

Theresa May s'est offert un peu de répit en rencontrant Shinzo Abe. Surtout que la pression s'intensifie sur les épaules de la Première ministre, avant un vote décisif sur l'accord avec l'Union européenne, prévu au parlement britannique mardi prochain.