Brexit : Jersey d’accord pour prolonger les licences des bateaux de pêche

·1 min de lecture
Début mai, des dizaines de bateaux de pêcheurs normands et bretons s'étaient massés dans le port de Saint-Hélier, à Jersey, pour manifester leur mécontentement.
Début mai, des dizaines de bateaux de pêcheurs normands et bretons s'étaient massés dans le port de Saint-Hélier, à Jersey, pour manifester leur mécontentement.

Bonne nouvelle pour les pêcheurs naviguant et opérant dans les eaux britanniques de Jersey. Le gouvernement de l'île a annoncé lundi avoir accepté la prolongation de trois mois des licences provisoires accordées aux bateaux de l'Union européenne, essentiellement français, un délai jusqu'à la fin septembre qui avait été défendu par le gouvernement français. « Le gouvernement de Jersey propose de prolonger de trois mois la période de transition qui permet à certains bateaux français de continuer à pêcher dans les eaux du bailliage », a-t-il annoncé dans un communiqué.

La date butoir pour l'issue des négociations entre Bruxelles et Londres concernant la pêche dans les îles anglo-normandes était fixée au 30 juin. « Récemment, l'Union européenne a sollicité une prolongation du dispositif de transition, qui devait prendre fin au 30 juin prochain. Les ministres de Jersey ont fait droit à cette demande s'agissant des bateaux pour le compte desquels l'Union européenne a déposé des demandes de licence (?) », a ajouté le gouvernement de l'île anglo-normande, la plus proche des côtes françaises.

À LIRE AUSSILe Brexit, une histoire sans fin

Du temps pour les négociations

Ainsi, « à compter du 1er juillet, le dispositif de transition modifié permettra aux 47 bateaux équipés d'un système de surveillance de navires par satellite (VMS) et déjà en possession d'une licence, ainsi qu'à un nombre réduit de petits bateaux européens (177 demandes pour lesquelles la communication de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles