Brexit : une indépendance remplie d’incertitudes pour les Britanniques

Le Royaume-Uni a définitivement quitté l’Union européenne, jeudi 31 décembre au soir, après 48 ans de mariage. À Londres, la capitale britannique, pas de célébrations toutefois, en raison des restrictions sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19. "Maintenant que le Brexit est définitif, c’est un long processus qui s’engage pour le Royaume-Uni, fait d’incertitudes, d’abord d’un point de vue économique", rappelle Chloé Duval, la journaliste de France Télévisions, en direct de Londres, vendredi matin. L’unité britannique en jeu Le Royaume-Uni devrait en effet prouver qu’il s’en sort mieux seul, et ce, malgré des démarches administratives plus lourdes et des contrôles douaniers qui vont peser sur les entreprises britanniques. "Concernant la politique intérieure, c’est tout simplement l’unité du pays qui est en jeu, avec l’Écosse qui a l’intention d’organiser un nouveau référendum sur son indépendance. Et même si cet accord est mieux qu’aucun accord aux yeux de l’immense majorité des Britanniques, il fait pourtant des déçus, les pêcheurs en particulier, qui se sentent trahis", souligne Chloé Duval.