Brexit : la France menace de "réduire" les livraisons d’électricité à Jersey

·1 min de lecture

C'est la première piste concrète de rétorsion après dix jours de bras de fer. Paris a menacé vendredi 8 octobre de "réduire" ses livraisons d'électricité à Jersey en raison de la crise post-Brexit liée à la pêche. "Réduire les livraisons (d'électricité à Jersey) c'est possible, couper le courant à chaque habitant de Jersey cet hiver, cela n'arrivera pas", a déclaré le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, sur la chaîne BFMTV. L'accord obtenu par le négociateur de l'UE, Michel Barnier, sur le Brexit prévoit un "accord d'export sur l'énergie", a-t-il relevé. "Donc on peut réguler les flux. Je ne souhaite pas qu'on en arrive là. C'est une des possibilités politiques".

La veille, le ministre des Affaires étrangères de Jersey Ian Gorst avait dénoncé les menaces "inacceptables" et "disproportionnées" de la France qui avait laissé entendre qu'elle pourrait couper le courant à l'île anglo-normande, alimentée par des câbles sous-marins partant des côtes françaises. "Cela reviendrait à couper la fourniture d'énergie à 108.000 îliens, à notre hôpital et à nos écoles", avait-il souligné, estimant que cela n'arriverait pas et assurant que Jersey avait un plan de secours au cas où cette menace serait mise à exécution.

L'accord post-Brexit, conclu in extremis à la fin de l'année dernière entre Londres et Bruxelles, prévoit que les pêcheurs européens puissent continuer à travailler dans certaines eaux britanniques à condition d'obtenir une licence, accordée s'ils (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Il faut tout simplement interdire la vente d’animaux sur Internet”
Livraisons, sécurité, places de village... à quoi ressembleront nos habitations demain ?
Vaccin Covid-19 : la vaccination des enfants en question
Quels sont les quartiers les plus "cools" au monde ?
Le magazine de Jean-Marie Bigard condamné à 20.000 euros d’amendes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles