Brexit : la fin du programme Erasmus "est assez violent" et "prive le Royaume-Uni de talents", selon la directrice de l'Agence Erasmus+ France

franceinfo
·1 min de lecture

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a abandonné le programme européen d'échanges pour les étudiants Erasmus dans le cadre de son accord post-Brexit conclu jeudi 24 décembre avec l'Union européenne, invoquant des questions de coûts et annonçant un programme mondial pour le remplacer. Le Royaume-Uni y participait depuis 1987. "C'est la fin de 33 ans de coopération. C'est assez violent", a réagi vendredi 25 décembre sur franceinfo Laure Coudret-Laut, la directrice de l'Agence Erasmus+ France. Selon elle, cela va "réduire la possibilité pour des jeunes d'aller faire des études au Royaume-Uni" qui se "prive de talents".

franceinfo : La fin du programme Erasmus est une déception pour vous ?

Laure Coudret-Laut : C'est la fin de 33 ans de coopération. C'est assez violent. C'est une déception pour tous les établissements qui ont créé des liens formidables avec le Royaume-Uni depuis autant de temps, et aussi pour les jeunes, les étudiants, les apprentis, les adultes. C'était aussi des possibilités de stages offerts au Royaume-Uni. On s'y attendait, on s'y était préparé. On a vu progressivement se redéployer les mobilités à travers l'Europe et le Royaume-Uni dégringolé dans les pays de destination.

Que va-t-il se passer à présent pour les étudiants qui sont actuellement en échange Erasmus ?

Le flux a beaucoup baissé et le Covid-19 a réduit drastiquement ces échanges. L'accord sur l'ancien (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi