Brexit : face à l'incertitude sur la sortie de l'UE, les Britanniques réagissent avec leur habituel humour décalé

franceinfo
Médias, humoristes, politiques et citoyens discutent du Brexit avec le célèbre humour à l'anglaise. Franceinfo vous donne quelques exemples.

Theresa May a essuyé un nouvel échec. Mardi 12 mars, une large majorité de députés britanniques a rejeté l'accord sur le Brexit que la Première ministre avait négocié avec l'Union européenne. Le texte avait déjà été massivement rejeté en janvier. Près de trois ans après le début de la procédure de retrait, entamée le 29 mars 2017, les Britanniques attendent toujours une issue aux négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Et ils commentent souvent, comme à leur habitude, avec humour cette (longue) attente. "Le Brexit, les Britanniques en ont vraiment marre, mais au moins, on peut en rire, c'est une sorte de catharsis", expliquait ainsi Kyle Williams, directeur artistique d'un théâtre londonien. Voici quelques exemples.

Les deux camps se donnent des petits surnoms

Deux acronymes sont très en vogue outre-Manche. Les "Bobs" sont les Britanniques qui sont las, après près de trois ans de débat sur les mêmes thèmes. Ce nom veut dire "Bored of Brexit", soit "Fatigués du Brexit".

Quant à "Brino", c'est le "BRexit In Name Only", à savoir un "Brexit qui n'en a que le nom", ou faux Brexit. L'acronyme a été inventé par les partisans d'un Brexit dur, souhaitant donc une nette rupture des liens, avec un accord commercial a minima ou (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi