Brexit : comment les entreprises françaises s'adaptent aux nouvelles formalités douanières

Atelier des modules
·1 min de lecture

On en parlait depuis plusieurs années, cette fois c'est fait : depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni ne fait officiellement plus partie de l'Union européenne. Dans les faits, cela signifie que les frontières sont rétablies abolissant du même coup le libre échange des marchandises entre les pays de l'Union et le Royaume-Uni. Désormais, pour exporter ou importer des produits de part et d'autre de la Manche, il faut se munir d'un certain nombre de documents et surtout, de patience !

Si, grâce à l'accord signé à la dernière minute entre les autorités britanniques et européennes, les droits de douane n'ont pas été rétablis, il faut désormais déclarer tous les échanges de marchandises entre l'UE et le Royaume-Uni. Provenance, nature, normes appliquées... doivent figurer sur un document muni d'un code barre que les transporteurs ont l'obligation de présenter aux douanes. Un document qui nécessite de l'anticipation de la part des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi