Brexit: les entreprises britanniques demandent à l’UE de retarder les formalités douanières

·1 min de lecture

Les négociations sur le Brexit sont dans la dernière ligne droite. Un compromis semble très difficile entre le gouvernement britannique et l’Union européenne. Mais accord ou pas, les entreprises britanniques demandent à Bruxelles de retarder l’application des nouvelles formalités douanières qui doivent entrer en vigueur le 1er janvier prochain.

La puissante Confédération de l'industrie britannique demande à l’Union européenne de retarder d'un an l’introduction des nouveaux contrôles douaniers, car en raison de la crise sanitaire, les entreprises n’ont pas eu le temps de se préparer.

La Confédération, qui regroupe 190 000 entreprises, demande ainsi à Bruxelles un délai de grâce pour se conformer aux nouvelles formalités administratives qui normalement doivent entrer en vigueur dès le premier janvier 2021. À quelques jours de cette date butoir, les entreprises ignorent toujours à quoi ressembleront les futures relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

►À lire aussi : Brexit: des « efforts réels et concrets » à faire notamment sur la pêche selon Michel Barnier

Le gouvernement britannique reconnaît qu'il y aura des perturbations aux frontières avec les pays de l’Union européenne à partir du 1er janvier. Car accord ou pas accord, les entreprises seront soumises à de nouvelles procédures administratives et à de nouveaux contrôles douaniers, une situation qui devrait provoquer de longues files d’attente aux frontières.