Brexit : des discussions closes « avant le 31 décembre » ?

Source AFP
·1 min de lecture
Un accord post-Brexit doit être trouvé avant que le Royaume-Uni ne sorte officiellement de l'Union européenne le 31 décembre.
Un accord post-Brexit doit être trouvé avant que le Royaume-Uni ne sorte officiellement de l'Union européenne le 31 décembre.

La France commencerait-elle à sérieusement s'impatienter face aux exigences toujours fermes de Londres ? Mercredi 23 décembre, le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Beaune a pris le contre-pied des déclarations du négociateur européen Michel Barnier, émises la veille, en affirmant que les négociations sur le Brexit seront terminées d'ici le 31 décembre. Et ce, avec ou sans accord à la clef. Notant au passage que ces ultimes discussions s'éternisaient depuis désormais plus d'un mois.

« Je ne souhaite pas qu'on aille au-delà de la fin de l'année. Il faut qu'on puisse finir dans les jours qui viennent, cette négociation devait s'arrêter début novembre », a déclaré Clément Beaune sur le plateau de BFM Business. « Je pense qu'on aura fini avant le 31 décembre ». Mardi, Michel Barnier avait indiqué que l'UE était prête à négocier un accord post-Brexit avec le Royaume-Uni « jusqu'à la fin de l'année et au-delà » si nécessaire, refusant d'avoir les mains liées par une date butoir.

Le Royaume-Uni, un « pays tiers » dès le 31 décembre

Il entend ainsi se prémunir contre la pression du calendrier, quitte à accepter le choc d'un « no deal » à partir du 1er janvier, si un accord n'a pas été trouvé quand le Royaume-Uni ? qui a officiellement quitté l'UE le 31 janvier ? abandonnera définitivement le marché unique. « Ce qu'a voulu dire Michel Barnier, c'est qu'il ne faut pas se mettre nous-mêmes, Européens, sous la pression du temps en disant : on con [...] Lire la suite