Brexit: David Cameron dénigre Boris Johnson dans ses mémoires

Trois ans et demi après le référendum sur le Brexit, David Cameron sort de son silence pour la première fois avec ses mémoires « For the record », qui seront publiées jeudi 19 septembre. En amont de cette publication, des extraits de l’ouvrage ont été publiés par le Times ce week-end. L’ancien Premier ministre revient sur le Brexit, et s’en prend à Boris Johnson pour son rôle dans la campagne.

De notre correspondante à Londres,  Sophie Miller

Il ne regrette rien. Dans les extraits de ses mémoires publiés par le Times, David Cameron estime qu’un référendum sur l’appartenance du royaume uni à l’Union européenne était inévitable. Mais «  j'ai échoué », admet-il, et il confie que le résultat qui a provoqué incertitude et division dans le pays l’a plongé dans un état dépressif.

Face à l’impasse créée par le Brexit, il affirme qu’un second référendum pourrait être la solution et il repousse fermement l’idée d’une sortie sans accord. Boris Johnson, Michael Gove, et toute la clique de la campagne pour la sortie de l’Union européenne en prennent pour leurs grades.

« Les ambassadeurs du populisme »

Dans cette campagne, « ils ont été les ambassadeurs du populisme et ont laissé la vérité aux vestiaires », écrit David Cameron qui les accuse d’avoir menti aux Britanniques. Selon lui, Boris Johnson a défendu le Brexit par intérêt pour sa propre carrière. Il était persuadé que les pro-Brexit perdraient affirme l’ancien Premier ministre.

Boris Johnson n’a pas réagi à ses propos. Lundi 15 septembre, il est attendu au Luxembourg pour son premier entretien avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.