Brexit : les députés britanniques donnent enfin leur feu vert

C'est désormais acté, les Britanniques sortiront de l'Union européenne le 31 janvier prochain. Après trois ans et demi de crise et de blocages, la voie est désormais dégagée pour le grand saut : les députés britanniques ont enfin donné jeudi 9 janvier leur feu vert au Brexit voulu par Boris Johnson. Ce vote aux conséquences historiques pour le Royaume-Uni a été quelque peu éclipsé dans l'actualité par le choc du "Megxit", la décision d'Harry et Meghan de se mettre en retrait de la famille royale.

Il n'en constitue pas moins une victoire pour le Premier ministre, champion du Brexit contre vents et marées, qui va devoir s'atteler dès février, en un temps record, à une négociation difficile sur la nouvelle relation, notamment commerciale, entre Londres et les 27. Après un débat expédié en quelques séances, les députés ont approuvé à 330 voix pour (231 contre) le texte traduisant dans la loi britannique l'accord de 535 pages conclu dans la douleur par Boris Johnson avec l'UE à l'automne.

>> A lire aussi - Brexit : Boris Johnson veut des négociations éclair, "un immense défi" selon Bruxelles

Le texte doit maintenant être validé par la Chambre des Lords puis promulgué par la reine, ce qui devrait relever de la formalité. Restera alors au Parlement européen à ratifier le traité. Et le Royaume-Uni deviendra le 31 janvier à 23h00 (heure de Londres et GMT) le premier pays membre à quitter l'Union européenne, après trois reports de cette sortie, initialement prévue en mars 2019.

"Reprendre le contrôle"

"Il est temps d'aller de l'avant", a insisté face aux députés le ministre du Brexit, Steve Barclay. "Ce texte va garantir notre départ de l'Union européenne avec un accord qui donne de la certitude aux entreprises, protège les droits de nos citoyens et assure que nous reprenions le contrôle de notre argent, nos frontières, nos lois et notre politique commerciale", a-t-il ajouté, promettant de commencer "rapidement" les négociations avec l'UE pour arriver à un accord de libre-échange d'ici

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Donald Trump annonce la construction de "nombreux missiles hypersoniques"
Voiture électrique : ces start-up qui veulent rivaliser avec Tesla ou Renault
Comment Pôle emploi veut limiter le nombre d'offres non pourvues
5 cas pratiques pour vous aider à résoudre les conflits au travail
Airbus va produire plus d’A320 aux Etats-Unis pour contourner les taxes de Donald Trump