Brexit : « Les conditions d'un accord ne sont pas réunies », selon Michel Barnier

Source AFP
·1 min de lecture
Les négociateurs britanniques et européens sont convenus vendredi soir de faire une « pause » dans les pourparlers post-Brexit après une semaine infructueuse à Londres.
Les négociateurs britanniques et européens sont convenus vendredi soir de faire une « pause » dans les pourparlers post-Brexit après une semaine infructueuse à Londres.

« Les conditions d'un accord ne sont pas réunies. » Les négociateurs britanniques et européens ont convenu vendredi soir de faire une « ?pause? » dans les pourparlers post-Brexit après une semaine infructueuse à Londres, comptant sur le Premier ministre Boris Johnson et la présidente de la Commission Ursula von der Leyen pour débloquer la situation. « ?Nous avons convenu de suspendre les discussions? », ont affirmé dans des communiqués similaires le négociateur de l'UE Michel Barnier et son homologue britannique David Frost. « ?La présidente von der Leyen et le Premier ministre Johnson discuteront de l'état des lieux demain après-midi.? » Selon une source européenne, le coup de fil est programmé à 17 h 30 (16 h 30 GMT).

Les négociateurs affirment que les trois mêmes points bloquent toujours la conclusion d'un accord : l'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, les garanties réclamées à Londres en matière de concurrence et la manière de régler les différends dans le futur accord. Michel Barnier, qui était à Londres depuis le début de la semaine, doit rentrer à Bruxelles. Les Européens ont pour objectif de conclure un accord avant la fin du week-end, condition pour qu'il soit ratifié à temps par le Parlement européen afin d'entrer en vigueur le 31 décembre. À cette date, les Britanniques, qui ont officiellement quitté l'UE le 31 janvier, cesseront d'appliquer les normes européennes.

Lire aussi Brexit : entre Johnson et Macron, le poisson de la colèr [...] Lire la suite