Brexit : Boris Johnson a vécu une semaine noire

Le Premier ministre britannique Boris Johnson est toujours en pleine crise politique. Samedi 7 septembre, la ministre du Travail et des retraites a présenté sa démission du gouvernement, marquant un nouvel épisode dans une semaine plus que compliquée. Amber Rudd, poids lourd de l'équipe gouvernementale, a indiqué qu'elle ne pouvait plus travailler à servir son pays dans ces conditions. La majorité bascule sur un coup de théâtre "J'ai été surprise du manque de travail, de préparation pour obtenir un accord avec l'Union européenne", a-t-elle expliqué. Mardi, le bouillonnant Boris Johnson affichait sa fermeté. "La Grande-Bretagne quittera l'Union européenne le 31 octobre, avec ou sans accord", tonnait-il au Parlement. Mais en plein discours, un élu de son propre parti changeait de camp, faisant perdre la majorité absolue à Boris Johnson. Ce dernier se retrouvant dans l'impossibilité d'imposer un "no deal".