Brexit: Barnier juge "totalement inacceptable" la dernière offre britannique sur la pêche

·1 min de lecture
BREXIT: BARNIER JUGE "TOTALEMENT INACCEPTABLE" LA DERNIÈRE OFFRE BRITANNIQUE SUR LA PÊCHE

BRUXELLES (Reuters) - Le négociateur européen sur le Brexit, Michel Barnier, a estimé mardi devant les ambassadeurs de l'Union européenne que la dernière offre de Londres sur le quota des prises de pêche dans les eaux britanniques à partir de 2021 était "totalement inacceptable", a déclaré un diplomate à l'issue de la réunion à huis clos.

La pêche reste l'un des principaux points de blocage des négociations sur un accord commercial entre Londres et Bruxelles après la sortie effective du Royaume-Uni de l'Union européenne, le 31 décembre à 23h00 GMT.

Britanniques et Européens ne parviennent pas à s'entendre sur le quota de prises que les premiers sont prêts à concéder aux seconds dans leurs eaux.

Des sources européennes ont indiqué que l'UE était prête à accepter une réduction allant jusqu'à 25% de ses prises dans les eaux britanniques.

"Pour les Etats membres, la dernière proposition de la Commission va déjà très loin et peut uniquement être considérée (...) comme définitive", a dit un haut diplomate européen.

Deux sources diplomatiques ont déclaré à Reuters que l'UE était prête à négocier au-delà du 1er janvier.

"Des progrès ont été faits. La plupart des questions sont réglées en principe ou proches de l'être. Cependant, les divergences sur la pêche restent difficiles à combler", a dit un diplomate européen après le compte-rendu de Michel Barnier.

"L'UE ne fermera pas sa porte au Royaume-Uni et reste prête à négocier au-delà du 1er janvier", a-t-il ajouté.

Un autre diplomate a déclaré après l'intervention du négociateur européen: "Les négociations se poursuivent, le principal problème reste la pêche. Aucun des deux camps ne semble vouloir arrêter la négociation."

(Gabriela Baczynska; version française Bertrand Boucey et Jean-Stéphane Brosse)