Le Brexit va-t-il asphyxier les échanges culturels entre le Royaume-Uni et l'Europe ?

franceinfo
·1 min de lecture

Comme en France, le secteur de la culture paie un lourd tribut à la pandémie de Covid-19. Mais pour des milliers de musiciens, artistes et autres techniciens, le Brexit pourrait bien donner le coup de grâce. Ecartés de l'accord commercial noué entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, qui entrera en vigueur vendredi 1er janvier, ils devront s'acquitter d'un visa pour venir travailler légalement sur le continent. Des frais supplémentaires qui mettent en péril les tournées et autres performances à l'étranger de ces professionnels qui, déjà, peinent souvent à vivre de leur art. A l'inverse, les Européens pourraient aussi avoir plus de mal à se produire au Royaume-Uni. Alors, le Brexit condamne-t-il les îles britanniques à l'isolement culturel ? Pouvons-nous faire une croix sur les concerts post-pandémie de certains de nos artistes favoris ?

Deux jours après sa mise en ligne, une pétition (en anglais) demandant au gouvernement britannique de revoir le statut des travailleurs de l'industrie culturelle comptait mercredi 30 décembre près de 200 000 signataires.

Que prévoit l'accord pour les artistes et techniciens ?

Pour les signataires de cette pétition, les acteurs du secteur de la culture outre-Manche sont les grands oubliés de l'accord commercial. Si le texte autorise les Britanniques à effectuer des déplacements professionnels dans l'UE sans visa pour un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi