Bretagne : un "naturiste extrémiste" risque la prison ferme

De la prison ferme a été requise contre ce "naturiste extrémiste" en Bretagne (Getty Images) (Getty Images)

En Bretagne, un sexagénaire à la retraite fait face à la justice après des faits de naturisme dans un endroit inapproprié. Deux mois de prison ferme ont été requis contre lui.

Adepte du naturisme, un homme âgé de 61 ans avait pour habitude de se promener entièrement nu le long de l'étang de Venon, dans la commune de Chanteloup, en Ille-et-Vilaine. Un rituel qu'il effectuait tous les dimanches dans un "lieu qui s'y prêtait", selon lui.

Mais ce petit plaisir hebdomadaire n'a pas été au goût de certains promeneurs, raconte Le Parisien. En juillet 2021, le garagiste naturiste se baladait nu, en compagnie de ses deux petits-enfants, autour du lac. Un gendarme qui effectuait un footing s'est permis de lui faire une remarque. "Je vous choque ?", lui avait répondu Hervé qui a finalement remis un short "pour lui faire plaisir".

Dix plaintes déposées

Par crainte de croiser le retraité, des riverains "s'interdisaient même d'aller à l'étang". Au total, dix plaintes ont été déposées contre le garagiste. Le naturiste a finalement été condamné à quatre reprises à des "jours-amendes" pour "exhibition sexuelle".

Une situation difficile à vivre pour Hervé qui dit avoir "besoin de ça" et qui "souffre de cette situation depuis 25 ans". Le retraité a fait appel de sa dernière condamnation. Le représentant du ministère public a lui requis une peine de "deux mois de prison ferme" contre ce naturiste qu'il qualifie "d'extrémiste".

VIDÉO - Le seul restaurant naturiste de Paris ferme ses portes