Bretagne, la route des phares et l’artichaut

© Europe 1

Direction la bretagne dans le Finistère…. sur la Route des phares.. ambiance vent et vagues mouettes

… et oui La Bretagne, C’est LA Terre des Phares par excellence, elle abrite la plus grande concentration de phares au monde – et nous on file dans le Finistère, Penn Ar bed en breton, la tête du monde… on est bien au bout du bout, là où les éléments se déchainent le plus. Et on emprunte cette route des phares pour en prendre plein la vue. On peut que la faire en vélo ou en voiture… en intégralité ou par tronçons évidemment. Des phares on en compte 19, mais seulement 5 se visitent. Allez c’est parti direction la mer d’iroise, où les phares de l’Enfer, du Purgatoire et du Paradis n’attendent que vous.

…mais d’où viennent ces appellations ?!

…des gardiens de phare eux même !! Les Phares de l’enfer ce sont les plus spectaculaires : ils sont isolés en mer : un vrai défi de construction pour les hommes. Et pour se plonger dans le tableau infernal, on écoute Gaston Penland, dit Gaston, un vieux de la vieille, ancien gardien du Phare du Four a Argenton entre autres :

…35 mètres on y est !! et ce Phare du Four est plus haut que le mythique phare d’Ar men !!

… et oui ! Ar menn lui fait 32 m de haut, mais il reste tout de meme le plus périlleux, c’est le phare le plus à l’Ouest, au large de l’ile de Sein, on l’appelle « L’enfer des enfers », tellement la mer est déchainée, la preuve on a mis 30 ans a le construire, parce qu’on ne pouvait travailler en sécurité que 10 heures par AN.… Depuis...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles