Bretagne : quand prendre des vacances à dix kilomètres de chez soi devient possible

À Tréguidel, dans les Côtes-d'Armor, Marjolaine Pernot et Cédric Le Cam ont loué un cottage où ils vont passer quelques jours de vacances en famille. "On vient chercher un peu de liberté, un peu de détente pour nous et nos enfants, couper de l'enfermement, dans la situation où on est. Rester enfermés à la maison, c'est très lourd", admet Marjolaine Pernot. La petite famille habite à Saint-Brieuc, à moins de dix kilomètres ; une clientèle très locale, donc. Un moment de détente proche de la maison Kévin Le Mao, gérant des Gîtes d'Armor, a tout de même enregistré 135 annulations entre fin avril et début mai. Mais le professionnel du tourisme a adapté son offre : "Il a fallu très rapidement trouver une nouvelle façon de travailler. Nous avons contacté notre communauté de clients pour leur dire qu'on restait ouverts, qu'on pouvait les accueillir aussi à moins de dix kilomètres." Ce qui a séduit une habituée, Ludivine Gronier, habitante de Plerneuf, qui vient chercher un peu de dépaysement quelques jours avec ses enfants.