Bretagne : Le premier parc éolien flottant français sera exploité par un duo belgo-allemand

ÉNERGIES RENOUVELABLES - Ce parc devrait être mis en service en 2031 au large du Morbihan

Les drapeaux belges et allemands flotteront dans les prochaines années au large du Morbihan. Pour exploiter le futur parc éolien flottant, l’État a retenu le consortium Pennavel, une société créée par le belge Elicio et l’allemand BayWa r.e, a annoncé mercredi le ministère de l’Économie.

Ce parc, « premier parc éolien flottant commercial au monde à se voir attribuer un tarif achat », doit être mis en service en 2031 à 19 kilomètres à l’ouest de Belle-Ile-en-Mer et à 33 kilomètres de Quiberon. D’une puissance de 250 mégawatts, il permettra de couvrir les besoins en électricité d’environ 450.000 habitants. Contrairement aux éoliennes « posées », dont le mât est planté en mer dans le sol, les éoliennes « flottantes », technologie encore émergente, permettent de s’installer en zones profondes.

Trois fermes pilotes en construction en Méditerranée

En France, trois fermes pilotes (entre 25 et 30 mégawatts chacune) sont à ce jour en construction en Méditerranée et devraient être mises en service entre 2024 et 2025. Quatre sites flottants sont également déjà en activité en Europe, deux en Écosse, un en Norvège et un quatrième au Portugal, pour un total de 200 mégawatts. Mais aucun n’a fait l’objet d’appel d’offres ou d’enchères commerciales.

Dans son offre, le consortium Pennavel a proposé un tarif de rachat à 86,45(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Pourquoi le réseau électrique français a-t-il besoin d’au moins 100 milliards d’euros de modernisation ?
Energie : La revanche de l’éolienne, mal-aimée en France mais incontournable en Europe
Port de Marseille-Fos : Christophe Castaner annonce un mégaprojet d’éoliennes