Bretagne: les préfets de trois départements prennent des arrêtés en raison d'un risque de rave-party

·1 min de lecture
(photo d'illustration) - Pierre Oscar Brunet - BFMTV
(photo d'illustration) - Pierre Oscar Brunet - BFMTV

Entre vendredi 11 à minuit et lundi 14 juin à huit heures, tout rassemblement festif à caractère musical sera interdit dans trois départements breton: le Finistère, les Côtes-d'Armor et l'Ille-et-Vilaine. Les préfectures craignent qu'une rave-party rassemblant "plusieurs milliers de participants" ne soit organisée.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les forces de l'ordre mobilisées toute la fin de semaine

En raison des températures au-dessus de la moyenne de saison et de la nouvelle étape du calendrier de déconfinement franchie mercredi 9 juin, les préfectures craignent qu'une rave-party ne soit organisée les 12 et 13 juin dans la région.

Les forces de police et de gendarmerie seront mobilisées pendant tout le week-end pour éviter les rassemblements de "teufeurs" dans ces trois départements. La circulation de véhicules transportant du matériel sonore est également interdite jusque lundi matin.

2500 personnes rassemblées à Lieuron au Nouvel An

Dans la nuit du 31 décembre 2020 au 1er janvier 2021, environ 2500 personnes s'étaient rassemblées dans un hangar de Lieuron en Ille-et-Vilaine pour une rave-party qui s'est achevée le 2 janvier au matin. Près de 1200 verbalisations avaient eu lieu alors qu'un important dispositif policier était sur place.

Plus récemment, dans la nuit du 30 avril au 1er mai, les gendarmes ont mis fin à une autre rave-party dans les Côtes-d'Armor, qui a rassemblé environ 300 personnes.

Article original publié sur BFMTV.com