Bretagne : pourquoi il faut absolument visiter la Côte de granit rose

Un petit bijou, d’une dizaine de kilomètres, qui surprend par ses amoncellements de roches roses. Selon les spécialistes, seules deux autres côtes de granit rose avec les mêmes caractéristiques, l’une en Corse à Palombaggia et l’autre en Chine, existeraient dans le monde. Composé de quartz, de feldspath et (qui lui donne sa teinte rose) de mica noir, ce granit s’est formé dans le magma d’une presqu’ile armoricaine alors parcourue de hautes montagnes, s’en est suivi une longue érosion. Evoluer au milieu de ce chaos granitique est envoutant. Sa demande de classement à l’Unesco par une association du territoire pourrait en limiter l’accès. Alors profitons …

La petite station balnéaire de Trébeurden marque à l’ouest l’entrée de la Côte de granit rose. Sur le Castel, on marche sur des coquillages concassés en admirant ces formes étranges. Au dessus de nous, un colosse en granite, aux allures de gardien, est devenu l’emblème de la station. On aperçoit l’île Milliau, classée zone Natura 2000, où l’on peut jouer les Robinson Crusöe en louant le seul gite de l’île. Pour des vacances "confort" on lui préfère l’île Grande et ses fameux galets blancs qui vous laisseront de merveilleux souvenirs. À Trégastel, le long du sentier des douaniers GR34, les plages paradisiaques se succèdent, grève blanche, grève rose, plage de Coz-Pors et leurs merveilles naturelles : le Dé, la Sorcière, le Tas de Crèpes, les Tortues, la Palette de peintre …tout y est source d’imagination et d’interprétation. Un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite